vendredi 20 avril 2012

Sauvez Willy!

Ca devrait ressembler à ça...

Mais en vrai c'est plutôt ça (au second plan)!
Chaque année, je dois passer des épreuves sportives qui apparaîtront dans ma notation professionnelle.
Et parmi ces épreuves, il y a ce qu'on appelle "l'aisance aquatique".
Alors en fait, il s'agit de nager 100 mètres (nage libre) et d'enchaîner sur 10 mètres d'apnée, tout cela chronométré, histoire de pas te mettre la pression du tout.
En soi ça a l'air simple. Que nenni l'ami! Analysons donc ce fait divers.




Déjà, cela ne fait environ que 3 ans que je sais plonger. L'Homme, considérant que faire la bombe pour atterrir dans l'eau n'étant pas ce qui me faisait gagner le plus de temps, moi je trouvais ça drôle pourtant, mais ça faisait rentrer mon maillot de bain dans les fesses et je perdais du temps à le remettre en place, m'a appris à plonger.
Bref, on va dire que je sais plonger. En théorie. Et vu que cela fait 3 ans que je sais faire, ça veut dire que j'ai plongé 3 fois. Une fois par an. Autant dire que je suis une vraie professionnelle, Laure Manaudou n'a qu'à aller se rhabiller.

Donc généralement, après ce plongeon de-la-mort-qui-tue, j'ai déjà bu la tasse ma première.
Et après, c'est parti pour la nage ; tu l'auras compris, je ne fais pas dans la brasse-papillon, loin de là. C'est plutôt le truc classique genre mémère. Maintenant que j'y pense c'est pas ce qu'il y a de plus rapide en fait. Mais suffisamment pour que quand j'ai fini ces scrghhshf 100 mètres je sois essoufflée comme si j'avais couru 8 kilomètres ah non ça c'est pour la prochaine épreuve et ça ne saurait tarder.
Et là, alors qu'un être humain normalement constitué arrêterait les frais, non, voilà qu'il faut enchaîner!
Dès lors, je me souviens qu'il y a plusieurs éléments. Quatre pour être précise. Dont la terre et l'eau.  Et que moi ce serait plutôt la terre tu vois. J'ai beau tâter, toujours pas de nageoire qui me pousserait quelque part.
L'apnée commence généralement pas trop mal punaise mais il est où mon pince-nez?? mais se termine aussi généralement par, comment dire, une "émergence" de la partie inférieure de mon dos. Terre à l'horizon!!!
Et là c'est le drame.
Parce que t'as beau avoir fait ces scrghhshf de 10 mètres, sache que ça ne compte pas! Car il ne faut rien sortir de l'eau pour valider l'épreuve.
Comme si j'avais l'habitude de respirer par ce que tu imagines! Et que par délicatesse nous ne nommerons pas dans ce blog.

4 commentaires:

  1. mort de rire !!!! ...chaque épreuve sportive avec toi devient une épopée ..... et que peut bien t il t arriver lors de ta prochaine épreuve ? il va bien t'arriver un truc ? sinon c'est pas drole !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Moi qui croyait que c'était plus, "Mimi la petite sirène" que "Sauvez Mimi"...Oh mais les CCPM c'est un vrai chemin de croix...!!!.
    Ah quand le Tennis dans les épreuves CCPM ????,ça serait plus sympa ...;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A bas les CCPM! Pfffffff... Chuis trop sportive moi!

      Supprimer

N'aie pas peur et dis ce que tu en penses... Mais si tu choisis d'être "anonyme", écris au moins ton prénom que je sache qui me parle!