vendredi 11 mai 2012

Les antagonistes

Hier a eu lieu une autre épreuve physique obligatoire qui compte pour la notation.
J'ai nommé la mal-nommée : la marche-course.
Non mais attends, il déchire le mec qui a décidé du nom de ce calvaire : on marche ou on court, c'est pas raccord les 2 mots ensemble! C'est comme une porte, ouverte ou fermée, au milieu ça existe pas!
Je t'explique les règles du jeu, jeu qui ne fait rire personne et surtout pas moi grande sportive.

Déjà, tu dois porter tes rangers qui ont une semelle bien rigide réglementaires, histoire de bien te fracasser le dos ou les genoux si tu es quelque peu sensible de l'articulation. Pour l'amorti tu repasseras.
Ensuite, tu cours sur une distance de 8 kilomètres. Censés être plats. Alors qu'en fait non, parce que les décideurs ont décidé que cette promenade de santé se ferait dans la pampa, et à part sur la route 66-ou en Australie, y'a rarement 8 km plats d'affilée, où que tu te trouves en France ou dans les DOM TOM.

Par exemple là ça monte, c'est pas bon.


Pis là au bout, ça descend, c'est pas bon non plus.
Mais mieux que quand ça monte.


Là ce serait bien tu vois.
'tain mais c'est vachement loin l'arrivée hého!
Et puis autre règle : tu ne dois pas emmener de baladeur avec toi. Moi je me suis dit "Ok normal, faut pas s'alourdir". On me répond "Non c'est pas pour ça, c'est parce que c'est pas la fête du slip non plus!". Ahhhh d'accord, mais donc tout le monde se moque que n'ayant pas un super niveau et l'épreuve durant conséquemment très longtemps, je suis fortement susceptible de me faire chier, pendant une bonne heure près de 60 minutes??? Hein?! Personne ne se soucie de ça. Bande d'égoïstes.

Et la cerise sur le gâteau, c'est qu'on court sur une piste en terre. Ouverte à la circulation. Qu'au bout de cette piste, il y a la mer, soit. De toutes façons on fait demi-tour avant. Mais avant, il y a une usine. Et tout le monde embauche à l'heure à laquelle on court. Je te laisse imaginer l'espèce de nuage de poussière qui s'engouffre dans la majorité des mes orifices à chaque passage de voiture.
Bon ok j'exagère un tout petit peu


En fait j'ai compris pourquoi elle se nomme ainsi : j'ai l'impression de courir. Mais en fait, je vais à la même vitesse que si je marchais. Je marche-cours quoi. 
L'essoufflement en plus. Mais hier, j'ai mis 5 minutes en moins, et je suis pas peu fière l'ami!

7 commentaires:

  1. bravo félicitations !!!!! ceci dit je suis un peu deçu , non pas par ta performance , mais qui ne t'ai pas arrivé une petite caguade qui nous fasses bien marrer ........
    gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh non, aucune farce cette fois-ci! Bisous

      Supprimer
  2. Super Emilie ...!!!! 5 min de mieux et 5 min en moins de
    souffrance !!! Je te donnerai deux trois petits conseils de base pour gagner encore 5 min l'année prochaine...Bon courage pour le reste...
    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crois que c'est possible? Avec le super programme d'entraînement que je me suis fait (j'ai couru 3 fois avant de la faire hum hum), est-il possible que je m'améliore encore? hihihi

      Supprimer
    2. Mais tout à fait ...Voila quelques conseils c'est gratoss

      - la semelle de baskets dans les rangers
      - les deux paires de chaussette ( sport et kaki )
      - le treillis une taille au dessus pour etre à l'aise pas celui qui met en valeur toute ta féminité, celui-là tu peux le garder pour les notations..
      - le petit gel musculaire chauffant pour les jambes;
      -Sous la veste de treillis rien juste ce qui est utile pour les femmes ( Brassière de compet point ..)
      -quelques footings sur le lieu ou tu vas souffrir encore l'année prochaine histoire de connaitre parfaitement le tracé (ça c'est pour les blondes je déconne...)
      Et déjà rien qu'avec ça c'est 5 min de moins assuré.
      Voila voila , après il faut quand même courir un peu...
      gros bisous la miss

      Supprimer
    3. Dis-moi pas que c'est pas vrai que même sans coach j'ai les bons réflexes!!!
      Les 2 paires de chaussettes, j'ai toujours fait comme ça. Le treillis une taille au-dessus, j'ai pas, mais je n'ai pas repris les 5 kilos perdus en début d'année : donc, la taille de moins y est!
      Le soutif de compèt', ok, que tes nibs ils bougent pas d'un millimètre.
      Les footings reco, faits aussi, et ça aide beaucoup mentalement, même pour les (fausses) blondes (comme moi).
      Le plus dur est de courir. Un peu. ;-)

      Supprimer
  3. Ok Ok , tu me fais rêver mimi ..!!!!, je savais bien qu'il y avait de la graine de commando en toi , mais comme tu dis "le plus dur est de courir"..
    bise la blonde

    RépondreSupprimer

N'aie pas peur et dis ce que tu en penses... Mais si tu choisis d'être "anonyme", écris au moins ton prénom que je sache qui me parle!